déprimer


déprimer

déprimer [ deprime ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1355; lat. deprimere « presser de haut en bas »
1Abaisser ou incurver par une pression. affaisser, enfoncer. Le choc lui a déprimé le crâne. Pronom. Se creuser.
2Fig. Affaiblir physiquement ou (cour.) moralement. Cette nouvelle l'a complètement déprimé. abattre, décourager, région. déforcer, démoraliser; dépression. « Les questions d'argent qui m'exaltaient naguère me dépriment aujourd'hui » (A. Gide). Je l'ai trouvé très déprimé.
3Intrans. Fam. Être abattu, démoralisé. fam. 2. flipper (cf. Être dans le trente-sixième dessous).
⊗ CONTR. Bomber. Remonter, revigorer; exalter, réjouir.

déprimer verbe transitif (latin deprimere, abaisser) Affaisser, enfoncer une surface : Les pluies ont déprimé la chaussée. Décourager quelqu'un, l'abattre, le rendre triste et morose, l'amener à un état de dépression nerveuse, lui ôter toute énergie ; démoraliser : Ce travail me déprime. Amener quelque chose à un état d'affaiblissement ; diminuer son activité, faire baisser : Les nouvelles ont déprimé les cours de la Bourse. Mettre le bétail au pâturage dans une prairie de fauche à la sortie de l'hiver, avant le démarrage de la croissance de l'herbe. Détruire ou atténuer à l'aide d'un réactif approprié la flottabilité d'un minerai. ● déprimer (synonymes) verbe transitif (latin deprimere, abaisser) Décourager quelqu'un, l'abattre, le rendre triste et morose, l'amener à...
Synonymes :
- décourager
- démoraliser
Contraires :
- réconforter
- remonter (familier)
Mettre le bétail au pâturage dans une prairie de fauche...
Synonymes :
- primherber
familier, déprimer verbe intransitif se déprimer verbe pronominal être déprimé verbe passif Tomber dans un état dépressif, être abattu, découragé, sans énergie : Elle déprime depuis son échec.

déprimer
v. tr.
d1./d Produire un affaissement, un enfoncement dans (qqch). Le choc a déprimé l'os frontal.
d2./d BIOL Diminuer l'activité de. Ce produit déprime le centre respiratoire.
d3./d Diminuer l'énergie, abattre le moral de (qqn). Sa maladie l'a beaucoup déprimé.

⇒DÉPRIMER, verbe trans.
A.— Enfoncer, affaisser. Déprimer les côtes de qqn. Un front chauve, qu'avait déprimé l'habitude du casque (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 86) :
1. Sur la table, au centre, sur le dos, l'enfant parmi les langes, se laissait palper. Je lui déprimai pour commencer la paroi du ventre, avec beaucoup de précaution, ...
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 338.
Spéc., ÉCON. Anton. de élever. L'influx d'or (...) tend à déprimer le taux de l'intérêt dans l'économie réceptrice (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 72).
À la forme passive. [En parlant du sol] Le sol est notablement déprimé (VERNE, Île myst., 1874, p. 538). [En parlant du pouls] Son pouls est flasque et déprimé (GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 54).
À la forme pronom. à sens passif. Se creuser. Le visage de maman se déprime. Ses joues s'abaissent, comme tirées par une main d'ombre (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 109).
B.— Au fig.
1. Vieilli. Rabaisser quelqu'un, le déprécier. Déprimer l'exaltation de qqn, déprimer l'orgueil de la raison. Le stoïcien s'érigeait en Dieu; l'épicurien déprimait l'homme (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 387). Les vilains caractères aiment à déprimer le prochain (AMIEL, Journal, 1866, p. 94).
2. Abattre, décourager; rendre morose, triste, désespéré. Être déprimé à en mourir. Anton. exciter, stimuler, égayer, réjouir. Les alertes des bombardements, loin de me déprimer, me galvanisent (GIDE, Journal, 1943, p. 176) :
2. Je ne crains plus que ces petites souffrances qui font languir et abattent l'âme, la dégoûtent, dépriment sa puissance d'agir...
MAINE DE BIRAN, Journal, 1818, p. 155.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. déprimable. Qui est sujet à la dépression. Il est aussi vite déprimable que vite emballé (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 183). Cet ex. est unique ds la documentation.
Prononc. et Orth. :[], (je me) déprime []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1380 « abattre, affaiblir » (PIERRE BERSUIRE, Tite Live, ms. Ste Genev., f° 46b ds GDF. Compl.); 1787 deprimante adj. « démoralisante » (FÉR. Crit.); 1883 déprimé « atteint de dépression » (A. CHARPENTIER, Traité pratique des accouchements, I, 712 ds QUEM. Fichier); 2. 1314 anat. « enfoncer » (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, 1637 ds T.-L.). Empr. au lat. class. deprimere « enfoncer, rabaisser », d'où est issue la forme pop. de depriendre 1170 orguil depriemt « rabaisser, humilier » (Rois, éd. E. R. Curtius, I, I, 7, p. 6). Fréq. abs. littér. :66.

déprimer [depʀime] v. tr.
ÉTYM. V. 1380, « abattre, affaiblir »; lat. deprimere « presser de haut en bas », de de-, et premere « presser ».
1 (1314). Abaisser ou incurver (par une pression exercée de haut en bas ou par une cause quelconque). Affaisser, enfoncer. || Le choc lui a déprimé le crâne.
0.1 (…) avec l'autre main, placée sur l'abdomen, on déprimera avec douceur la paroi antérieure du bas-ventre, ce qui permettra d'apprécier la position exacte de l'utérus, ses dimensions, sa mobilité, sa résistance.
Jean Dalsace, la Stérilité, p. 58.
Pron. Se creuser.
2 (V. 1380). Fig. Affaiblir physiquement ou moralement. Décourager; abattre. || Ce climat déprime la santé. || La fièvre le déprime. Abattre, affaiblir. || Déprimer le moral de qqn. || Cette nouvelle inattendue l'a brutalement déprimé. Assommer.Pron. || Il se déprime très facilement. Décourager, démoraliser.
1 La prison adoucit les esprits exaltés, déprime les plus énergiques.
M. Barrès, Leurs figures, p. 168.
2 Les questions d'argent qui m'exaltaient naguère me dépriment aujourd'hui (…)
Gide, Journal, 18 oct. 1907.
3 Vx. Déprécier (quelqu'un).
——————
déprimé, ée p. p. adj. et nom.
1 Incurvé, enfoncé. || Sol déprimé. || Front déprimé.
2 (1883). Affaibli. || Santé déprimée. || Personne déprimée par la maladie.Abattu, découragé. Cafardeux, démoralisé; mélancolique, triste. || Moral déprimé. || Être déprimé par les soucis.
Spécialt. Atteint de dépression (3.). || Soigner une personne déprimée par des anti-dépresseurs.
3 N. (1897). || Un, une déprimée. Malade atteint de dépression (3.). Dépressif.
CONTR. Enfler, exhausser, gonfler, soulever, tuméfier. — Consoler, élever, exalter, relever, remonter, revigorer, vivifier.
DÉR. Déprimant, déprime. — V. Dépressif, dépression.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déprimer — DÉPRIMER. v. a. Rabaisser, mettre au dessous de sa valeur. Cet homme a du mérite, et cependant vous le déprimez. Il ne le faut pas tant déprimer que vous faites. Les envieux se dépriment les uns les autres.Déprimé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • deprimer — DEPRIMER. v. act. Abbaisser, ravilir. Il ne se dit guere que des personnes. Cet homme a du merite & cependant vous le deprimez. il ne le faut pas tant deprimer que vous faites …   Dictionnaire de l'Académie française

  • deprimer — Deprimer, Abbaisser, Deprimere …   Thresor de la langue françoyse

  • déprimer — (dé pri mé) v. a. 1°   Produire un enfoncement, une dépression dans une surface. Le coup a déprimé les os du crâne. 2°   Fig. En parlant des personnes, mettre au dessous de la valeur réelle. •   On aimait à le louer pour déprimer son frère,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉPRIMER — v. a. T. de Chirur. Enfoncer, affaisser. Il se dit surtout en parlant Des os du crâne. Les os du crâne ont été fortement déprimés. On l emploie avec le pronom personnel. Les os du crâne se sont déprimés. DÉPRIMER, signifie figurément, Chercher à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉPRIMER — v. tr. T. de Chirurgie Enfoncer, affaisser. Il se dit surtout en parlant des Os du crâne. Les os du crâne ont été fortement déprimés. Les os du crâne se sont déprimés. Il signifie plus souvent figurément Accabler, abattre. Les chaleurs excessives …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Déprimer — Dépression Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • déprimer — vi. fére on na déprèchon <faire une dépression (mentale)>, déprimâ, avai lô nyé à vifo <avoir les nerfs à vif> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • revigorer — [ r(ə)vigɔre ] parfois [ revigɔre ] v. tr. <conjug. : 1> • resvigorer 1170; repris déb. XXe; de re et bas lat. vigorare ♦ Redonner de la vigueur à (qqn, qqch.). ⇒ ragaillardir, remonter; fam. ravigoter, requinquer, retaper. Un petit vent… …   Encyclopédie Universelle

  • abattre — [ abatr ] v. <conjug. : 41> • 1080; abattas VIIIe; lat. pop. abattere I ♦ V. tr. Faire tomber. 1 ♦ Jeter à bas (ce qui est vertical). Abattre des quilles avec une boule. ⇒ renverser. Vx ou sport Abattre l adversaire, le jeter à terre. ⇒ 1.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.